sculpture "stigmate de l'invisible" église de Martigny-Bourg, pour les 50 ans de l'église et en l'honneur du Chne Gabriel Pont.

sculpture "stigmate de l'invisible" église de Martigny-Bourg, pour les 50 ans de l'église et en l'honneur du Chne Gabriel Pont.

VOG_7644galerie oblique  Saint-Maurice jusqu’au 22 mars, discussion rencontre le 22 mars.                             galerieoblique.ch > fournier  feuillet de l’exposition AgKb6bSVO6Ychemin de croix et scriptorium avec grand livre

chemin de croix et scriptorium avec grand livre, collège des bernardins, Paris, 17 janvier-2 mars 2019

Télécharger le livret de l’exposition trace et témoignage, collège des bernardins Paris                                                     émission de radio sur l’exposition au collège des bernardins, Paris février 2019.   https://radionotredame.net/emissions/surexposition/04-02-2019.                                                 article sur le journal Le Monde https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/01/25/a-paris-cheminements-d-artistes-au-college-des-bernardins_5414347_3246.htmlmai juin , atelier du nord, Sion

mai- juin 2017 , atelier du nord, Sion

a part of it, galerie skopia, genève, juin 2016

a part of it, galerie skopia, genève, juin 2016avec Philippe Deléglise, Sion décembre 2016-janvier 2017
ex-voto,Paris,collège des bernardins

ex-voto,Paris,collège des bernardins

avec Philippe Deléglise, Sion décembre 2016-janvier 2017

FOURNIER-WEB

exposition collective, galerie  skopia, genève, juin 2016

exposition collective, galerie skopia, genève, juin 2016

 Muriaux 29 et 30 septembre avec  PA Ferrand

29 et 30 septembre 2012, 2 peintures à Muriaux, Jura,

avec Pierre André Ferrand (peinture rouge)

incline les cieux et descends mars-avril 2012


"Vincent fournier est un chrétien convaincu. Il est aussi peintre. Ce qui, en d'autres temps, n'aurait provoqué aucun tiraillement (être chrétien et peintre) ne va pas de soi en ce début du XXIème siècle, surtout quand le peintre a comme désir premier de rendre compte de sa foi dans un langage qui ne l'obligerait pas à répéter les alphabets du passé." Jean-Daniel Coudray